Accueillir le trouble qui précède le changement
fish escape cocept

Accueillir le trouble qui précède le changement

Tout commence là, par ce moment de trouble, de vide, cette parenthèse dans le temps, où l’on titube, sonné, entre une vie passée sans retour possible et un futur non défini.

Notre passé encore trop présent vient régulièrement piquer notre sensibilité émotionnelle. Il réactive nos culpabilités profondes, liées à ces échecs pourtant révolus,  qui nourrissent nos peurs de ne pas être à la hauteur du challenge qui nous attend de prendre la responsabilité de construire nos propres vies…

Alors que notre futur s’ouvre devant nous, infini de possibilités, vertigineux, terreau privilégié d’un tourbillon de doutes qui se bousculent face aux nombreux choix à faire pour tracer les contours d’un avenir qui nous ressemble vraiment, cette fois-ci. Car oui, le défi est bien là, de ne pas retomber dans les pièges d’une conformité sociale, notre prison passée au sol jonché d’échecs, mais au contraire de nous révéler pleinement à nous-même et au monde, enfin !

Soyons lucide, le chemin ne se fera pas en un jour. Il nous faudra nous armer de courage, de confiance et d’humilité sur la route de la découverte de soi. Il va falloir nous battre contre nos dragons intérieurs, nos peurs les plus profondes d’insécurité, d’exclusion… La liste est longue et propre à chacun. Mais c’est bien là le prix à payer pour gagner la chance d’accéder un jour à notre diamant intérieur, ce projet de vie que nous portons au plus profond de nous-même depuis toujours.

Au bout du chemin nous attend le plus beau des cadeaux que nous puissions nous offrir, celui d’accéder au plaisir d’être nous-même en toute simplicité, sans souffrances ni peurs. Cet état d’être atteint, nous ouvre pleinement à la libre expression de nos talents propres, de notre raison d’être, à même de contribuer harmonieusement et en toute complémentarité avec nos contemporains, aux besoins d’équilibre naturel dont notre société et notre environnement a tant besoin pour s’épanouir.

Alors n’ayons pas peur, accueillons ce moment de trouble comme un privilège, une promesse future d’accéder enfin au bonheur de vivre, vraiment !

Laisser un commentaire

Fermer le menu